Hiver, flocon de vie

Je suis tombé récemment sur une nouvelle revue dans le milieu  »bien-être »  »zen attitude » et  »art de vivre ».  Portant le nom de Happinez. Happinez écris avec un Z… »Pour que ce ne soit pas trop parfait » comme dirait Jamie Oliver… Le naked chef des Anglais!

Image

 magazine stimulant, vrai, à travers lequel il est question de santé, de positivisme et d’Inspiration. Un magazine conçu pour les gens comme moi, qui aime recharger leurs batteries en lisant des textes, articles et témoignages remplies de vie, traitant de sujet d’actualité en matière d’alimentation, de motivation personnelle, de nouvelles idées. Ce genre de textes qui, à chaque fois, me rassure en me convaincant  que je ne suis pas seule à tendre vers ce mode de vie en soi. Axé sur le mieux-être, sur l’ouverture d’esprit, sur le retour aux sources… Très en liens avec le yoga, la méditation, les médecines alternatives…

Bref! Ce genre de magazine est exactement ce qu’il me fallait pour reprendre contact avec mon Moi intérieur! En ce mois de janvier gris, froid et tristounet, je ne sais pas pour vous, mais j’avais besoin de ce petit  »umph » pour reprendre du poil de la bête, me retrousser les manches et vivre pleinement cette saison trop souvent boudée.

L’Hiver. Certains l’aime, d’autres la fui en se blottissant contre leur doudou devant la TV tous les soirs. Certains croient qu’il faut s’occuper le corps et l’esprit afin de mieux le réchauffer, d’autres se retournent vers les chaudrons et profitent de ces moments à la maison pour manger, car, oui, en hiver, la croyance populaire (erronée) nous porterait à croire que nous pouvons manger davantage sous prétexte que le corps fait des réserves et qu’ainsi, nous sommes davantage protéger du froid… Là n’est pas le sujet, bien entendu, nous ne sommes pas des ours, vous le savez aussi bien que moi, alors passons à un autre appel! 

 Image

 

Nous oublions que l’hiver, c’est aussi fait pour ralentir, pour se poser et donc, pour se reposer. Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas bouger, activer votre corps et suer, cela signifie simplement que parfois, il n’est point nécessaire d’être dans l’action. L’hiver est un moment propice pour la patience… C’est une période morte qui nous offre le temps de contempler ce que nous avons semé les mois précédant et ainsi, nous préparer à récolter au printemps, le fruit de nos efforts. Il est difficile de concevoir pour la majorité d’entre nous qui sommes axés sur la performance et le mouvement constant, que des périodes sans vague soient nécessaires au bon fonctionnement de notre horloge interne à l’équilibre de nos énergies. Certes, la vie est composée de cycles et la fin de chacun d’entre eux, y compris les saisons, annonce le début d’une nouvelle étape. Hors il serait faux de croire que nous pouvons ralentir sans nous arrêter complètement. Regarder simplement votre respiration, à la base même de votre existence. Simplement en vous assoyant pendant une dizaine de minutes par jour, vous pouvez observer votre souffle et réaliser qu’entre l’expiration et le début d’une nouvelle entrée d’air dans les poumons, le système respiratoire, comme en suspens, contemple l’espace qu’il a créé en expulsant l’air qui s’y loge avant même de combler à nouveau ce vide intérieur. 1 seconde, voir 2 ou même 3… Le corps intelligent dont nous disposons tous vit sa saison d’hiver… son moment d’arrêt. Pour les yogis expérimentés, une rétention d’air plus longue peut même être pratiquée. Il faudra par contre expirer sur un compte doublement plus long que votre inspiration et pratiquer la rétention graduellement sans se faire violence. Permettant une diminution des fluctuations du mentales, cette exercice de pranayama (techniques de respiration yogique) apporte une régénération des cellules par un afflux d’oxygène neuf dans le sang et augmente avec le temps,  notre capacité pulmonaire.

Pour ma part, on pourrait facilement me décrire comme étant… une petite abeille. J’ai du mal à me déposer. Je cherche sans cesse de nouvelles idées, de nouvelles recettes, je suis curieuse et ainsi, cette qualité se transforme en cauchemars lorsque vient le temps de dormir et que je suis encore en train de bouquiner, ou de surfer le web à la recherche de la formation de rêve que je pourrais ajouter à mon CV ou encore au logement idéal, au prochain déménagement, au futur nouvel emploi…  Se projeter trop souvent vers l’avant fini toujours par nous miner et nous laisser peu de temps pour réellement rendre grâce à ce que la nature nous offre aujourd’hui, ici présent. Le mot le dit. ‘’Présent’’ synonyme du mot cadeau. Vivre dans le présent, accepter les cycles de la vie comme ils viennent et rester connecté avec son for intérieur nous garantit de vivre en adéquation avec qui nous sommes en vérité.

Quoiqu’il en soit, après mures réflexions, j’ai décidé ce soir de rester à la maison. Plutôt que de surfer sur le net à la recherche d’un je ne sais quoi, ou encore d’être allé au palais des sports, j’écris ces mots. Bien calée dans mon fauteuil, entourée de chandelles, les épaules couvertes d’un châle multicolore. À quelques minutes d’intervalles, je bois une gorgée de mon thé chaï, sublime cadeau d’une amie unique.

Avant la fin du mois de janvier, période pendant laquelle j’aurai rédigé mes objectifs personnels pour 2014, je serai en mesure de me concentrer sur l’essentiel tout en laissant de la place pour le vide dans ma vie. Je constate que la patience est présentement reine, cela me donne en fait beaucoup de temps et je compte bien l’exploiter à l’éloge d’un farniente physique plutôt que de remplir mon agenda d’inutilité. Voilà comment je compte vivre pleinement le reste de la saison.  Suivre mon cœur, écouter mon instinct, faire ce qui me plaît et vous en raconter les péripéties, les flocons de vie à travers les prochains billets de mon blog à venir!

Sur ce, je vous souhaite un excellent dimanche soir, jour de repos jusqu’au bout!

 

Namaste!

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s