Let it go, let it all flow…

Quand tout va pour le mieux, que rien n’intervient dans notre petit bonheur, notre quotidien, c’est une chose. Quant à l’opposé, notre univers semble instable, que nous courrons sans cesse après quelque chose d’inaccessible et que le bonheur semble être le pôle positif de notre batterie négative, eh bien la mise n’est plus la même. Cela peut engendrer des répercussions sur notre état d’esprit, nous amener dans des zones plus sombres de notre personnalité et influer sur notre comportement jusqu’à nuire à  notre qualité de vie et pire encore… à celle des autres y compris celle de nos proche et des êtres chers. Je en mémoire un souvenir peu lointain, avant mon accident et le début de mes maux de dos, une phrase qu’une professeure de yoga répétait assez souvent. ‘’Let it go. Let it all flow…’’ disait-elle. Comme si les soucis, le stress qui nous mange, l’hésitation et la souffrance subtil qui en découle pouvait se dissiper à ces seuls mots. C’est plusieurs années après, et beaucoup d’asanas plus tard que je compris que la possibilité de lâcher prise devient un véritable remède quand il est question de période de stress, de santé et d’amour propre.

Ça arrive à tout le monde disent-ils. De ‘’capoter’’. De complètement perdre le cap, perdre le contrôle, le Nord, la maîtrise de soi… Quand une personne se met à gesticuler, à parler vite et fort. Quand on sent notre cœur dans notre poitrine qui se serre, comme un éponge asséchée, et ce, sans raison valable et trop souvent  pour de simples pacotilles…  Ça peut arriver à tout le monde, à chaque moment de la journée. Une table mal desservie, un évènement qui ne se passe pas comme on l’aurait souhaité. Il y a tellement de situations qui sont hors de notre contrôle, mais au lieu de laisser aller les choses simplement comme elles viennent, la majorité d’entre nous luttent pour finalement devoir se retrouver devant rien. Parce que le stress, l’anxiété et les ondes négatives, vraiment, ça n’apporte rien de très positif au corps, au cœur et à l’esprit.

Il y a des remèdes pour cela. Pour ma part, commencer par lâcher prise fut le début du chemin de la guérison. Bien que cela soit plus facile à dire qu’à faire, je vous le dis, c’est sincèrement la seule et unique chose qui m’a permis, à un certain moment dans ma vie, de voir plus clair et surtout, de trouver un espace de tranquillité et de repos à l’intérieur de moi-même. Lâcher-prise consiste en laisser-aller. Laisser faire tout ce qui pourrait être contrôlé, maîtrisé. Nous ne sommes pas des machines, bien au contraire. Se tromper fait partie du processus. Tomber, devoir se relever, analyser, se positionner et recommencer ne sont que des étapes dans la vie de tous à chacun. Et tout cela débute par l’amour et la confiance en soi. Faire confiance en la vie. La laisser prendre sa place à elle aussi… Parce que notre vie fait partie intégrante de qui nous sommes. Notre histoire, nos moments forts, nos moments d’hésitation… cela nous décrit en soi. Je ne sais pas pour vous, mais moi, si ma vie avait à me raconter son récit, j’aimerais tant qu’on me parle d’aventure, qu’on me raconte un récit populaire, une histoire abracadabrante… Les drames et les films d’horreurs n’ont jamais été mon fort de toute façon!

On peut décider en lâchant prise, de tout recommencer. Je ne parle pas ici de simplement rafraîchir la page de notre existence, mais bien d’effectuer une sauvegarde de nos données existentielles et d’Insérer celles-ci dans un tout  nouveau processus de vitalité. C’est un peu ce que je m’apprête à faire ces temps-ci dans ma vie. Vous savez, la vie n’est pas si complexe. On peut se lever un matin et simplement décider d’être une meilleure personne. Pas simplement pour les autres, mais également pour soi-même. Commencer par écouter cette voix intérieure. Commencer par se respecter soi-même pour ainsi être pleinement en mesure de respecter les autres, hommes comme animaux. Un pas à la fois, en commençant par soi. Peut-être que commencer par le commencement serait une bonne idée après tout.

Je suis présentement en Floride pour quelques jours; C’est la lune de miel de mon ‘’mari’’ et moi.  Nous sommes accompagnés par mes parents et résidons dans leur condo à Naples. Les états Unis : pays où la consommation de viande excessive est présente dans la majorité des foyers. Pour ma part, rien ne sert de courir les marchés vegan, il faut simplement laisser-aller les choses et déguster autrement ce qui s’offre à nous. Cela ne veut pas dire que je vais à l’encontre de mes principes et mes choix de vie par rapport à l’alimentation. Non non non. Je suis et demeure végétarienne, limite végétalienne. Je fais simplement des choix plus légers, agrémentés de petits extras qui complètent mes repas comme des noix de pins, des pommes de terre sucrées, du quinoa, du riz brun bio, histoire de consommer assez de glucide pour  <<tougher>> la journée et avoir assez d’énergie. Je reste moi-même en laissant les autres vivres leur vie. Cela me permet d’être heureuse et de laisser les autres suivre leur propre processus de transformation. L’important, c’est simplement d’accepter les choses comme elles se présentent à nous, et vivre nos émotions et états d’âmes sans laisser celles-ci nous envahir et nuire à notre bonheur.

Je suis consciente que cela représente un réel défi pour plusieurs. Le temps demeure notre seul allié en ces circonstances. Premièrement, il faut commencer par s’enraciner, en faisant des choses qui nous plaisent. Par exemple en mangeant les fruits et légumes de l’automne qui sont si abondants par les temps qui courent. S’enraciner en mettant l’accent sur nos pieds, qui nous supportent à longueur de journée. Disposée notre poids différemment, afin que les talons et orteils participent à nous soutenir différemment. Observer notre souffle tout au long de la journée  et insister sur le fait de respirer adéquatement dans des moments où la tension monte… Être connecté à la nature et être reconnaissant pour ce que nous avons et ce qui nous entoure; la famille, les amis, l’amour qui nous unie tous…

Présentement, le soleil, le golfe du Mexique. La température douce et la chaleur. Tout cela me détend au plus haut point. Ça vient équilibrer le séjour chez mes parents et me permettre de profiter du moment  présent. Il annonce que du beau temps  à partir de demain, et je ne peux que remercier dame nature d’être aussi clémente et généreuse a notre égard ma famille et moi.

À notre retour la semaine prochaine, d’autres aventures nous attendent. De grands changements à venir s’inscriront dans notre vie.

Je ne vous en dis pas plus, simplement qu’en moment opportun, je vous dirai quel sort ma vie me réserve! Présentement en coulisse de mon propre spectacle, je savoure ce dernier moment en famille avant de laisser le vent faire gonfler les voiles  de mon navire et ainsi, avancer vers de la nouveauté.

Je vous souhaite de prendre un moment pour vous, ce soir ou demain. Un temps pour respirer tranquillement, humer l’air qui  vous entoure et remercier la terre et l’univers pour ce qui vous tient à cœur présentement dans votre vie, simplement.  Un nouvel objectif, la sante, l’Amour, ou bien simplement la chance que nous avons tous d’être qui nous sommes. Je vous laisse sur le coucher du soleil qui m’a accompagné se soir sur le chemin du retour. Mon amoureux et moi l’avons grandement apprécié et nous en avons même profité pour aller danser sous les arrosoirs du club de golf! Un petit moment de folie, ça fait toujours du bien!!

À vous tous, une bonne soirée,

Namaste

dernière traite - fin octobre 2013 094

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s